Les ordres en Bourse : quels sont-ils et comment les passer ?



Les ordres permettent d’acheter ou de vendre en Bourse. Voici comment lire le carnet d’ordre, les différents types d’ordres et comment les passer, ainsi que leur statut.

Carnet d’ordres

Le carnet d’ordre rassemble l’ensemble des ordres sur un titre ou un support financier. Il permet de consulter les meilleurs offres et demandes pour le titre en question.




Voici à quoi il ressemble :


Rang ACHAT VENTE
Ordres Qté Limite Limite Qté Ordres
1 4 1144 10,50 10,80 340 2
2 2 70 10,49 10,95 1200 3
3 2 560 10,47 11,01 200 1
4 5 2300 10,44 11,13 820 5
5 3 340 10,40 11,15 80 2


Carnet d’ordre du titre X (JJ/MM/AA HH:MM)

Il est composé de deux parties en vis-à-vis : les demandes (achat) et les offres (vente). Chacune de ces parties sont séparées en trois colonnes : cours proposés, nombre de titres et nombres d’ordre pour ce cours.

Par exemple il y a deux ordre d’achat à 10,49€ pour une quantité totale de 70 titres (rang 2), 5 ordres d’achat à 10,44$ pour une quantité totale de 2300 titres (rang 4). Ou encore 2 ordres de vente à 10,80€ pour une quantité totale de 340 titres, etc.

Ils sont classés du meilleur au moins avantageux, ici nous avons donc les 5 meilleures demandes et offres.

Si vous passez un ordre d’achat de 20 titres X par exemple avec une limite à 10,50€, une fois cet ordre intégré, le carnet d’ordre va être modifié en conséquence (ici le rang 1, colonne achat) : le nombre d’ordre va passer à 5 et la quantité de titres à 1164. Si des vendeurs proposent des titres à ce prix là, les ordres du rang 1 seront exécutés (dans la limite des titres proposés et l’antériorité des ordres). Sinon il faut proposer d’acheter plus cher (attention, notez bien que certains types d’ordres ne sont pas visibles dans le carnet).

Les types d’ordres

Il existe différents types d’ordres qu’il faut connaître. Les plus importants sont au nombres de quatre. Nous les illustrerons en nous basant sur le carnet d’ordres ci-dessous. A noter que lorsque les ordres arrivent dans le carnet d’ordres, ils sont datés. A critères égaux, les ordres les plus anciens ont priorité.


Rang ACHAT VENTE
Ordres Qté Limite Limite Qté Ordres
1 1 50 19,80 20,50 150 1
2 1 230 19,40 21,00 100 1
3 1 400 19,00 22,00 200 1


Carnet d’ordre de l’action X (JJ/MM/AA HH:MM)
Dernier cours traité : 20€ (valeur de l’action)

L’ordre à cours limité (ACL)

Cet ordre est le plus utilisé. Il fixe un prix maximum à l’achat et minimum à la vente. L’ordre n’est exécuté que si le cours rentre dans ces limites. Il permet ainsi de maîtriser le prix. Son exécution peut être partielle.

Si vous passez un ordre d’achat de 50 actions à cours limité à 19,80€, il ne sera exécuté que si des vendeurs souhaitent céder leurs titres à ce prix là. Il faudra 100 titres en vente, car il y a déjà un ordre d’achat pour ce même cours pour une quantité de 50 titres (rang 1) et par son ancienneté il est prioritaire. Si le cours n’est pas atteint, l’ordre ne sera pas exécuté même s’il représente la meilleure demande.

Ses avantages : sécurité et maîtrise du prix. Son inconvénient : risque de non exécution.

L’ordre ATP / Au marché (OAM)

L’ordre « A tout Prix » est prioritaire sur tous les autres ordre. L’investisseur est assuré de l’exécution totale de son ordre mais il ne possède plus du tout la maîtrise du prix. L’achat et la vente se font soit au cours soit au cours immédiatement supérieur (achat) / inférieur (vente) disponible si les quantités ne sont pas suffisantes pour répondre à votre besoin. L’exécution d’un tel ordre à l’achat à pour conséquence de faire monter le cours du titre et inversement pour la vente.

Si vous passez un ordre d’achat ATP de 200 actions X, vous achèterez 150 titres à 20,50€ et 50 titres à 21,00€ à la condition que les vendeurs ne décalent pas à la hausse (l’ordre à pour conséquence de faire monter le cours du titre).

Si vous désirez passer un ordre de vente ATP 300 actions X, vous vendrez 50 titres à 19,80€, 230 titres à 19,40€ et 20 titres à 19,00€ à la condition que les acheteurs ne décalent pas à la baisse (l’ordre à pour conséquence de faire baisser le cours du titre)

Ses avantages : rapidité et exécution non fractionnée. Son inconvénient : aucun contrôle du prix.
Il est conseillé de ne pas passer un tel ordre, surtout pour vendre.

Cet ordre a été remplacé par l’ordre « Au marché ».

L’ordre à la meilleure limite (au prix du marché) (APM)

Vous ne fixez pas de limite de prix pour cet ordre mais vous ne vous exposez pas à acheter ou vendre à n’importe quel prix non plus. En arrivant sur le marché il se transforme immédiatement en ordre « à cours limité », pour lequel le prix est fixé par le cours de la première confrontation. Le prix sera donc limité à la meilleure demande (en cas de vente) ou à la meilleur offre (en cas d’achat). L’ordre n’est pas prioritaire et peut être exécuté partiellement.

Par exemple si l’on passe un ordre d’achat à la meilleure limite de 200 actions X, vous achèterez 150 actions à 20,50€ (meilleure offre) qui seront complétées par 50 actions à 21€ (seconde meilleure offre).

L’ordre STOP (à seuil ou plage de déclenchement) (APS-ASD)

L’ordre STOP est l’ancien nom donné à l’ordre à seuil de déclenchement. Il permet de fixer une valeur limite. Dès lors que le cours du titre atteint cette limite, l’ordre devient effectif et apparaît dans le carnet d’ordres. Il se transforme alors en ordre à tout prix (au marché).

Par exemple un ordre d’achat de 200 actions X à seuil de déclenchement 18€ deviendra un ordre au marché dès que le titre cotera à 18€.
Si vous placez un ordre de vente de 200 actions X à seuil de déclenchement 19€, il se transformera en ordre au marché dès que le titre cotera à 19€ (peut être utile pour vendre avant que la valeur d’un titre ne se replie).

Ses avantages : l’ordre n’est pas exécuté si ce n’est pas nécessaire (valeur non dépassée), lorsqu’il devient effectif il est forcément exécuté. Ses inconvénients : ceux de l’ordre au marché.

Quant à l’ordre à plage de déclenchement, il suit le même principe que celui à seuil, sauf qu’il fixe une valeur limite. La première limite déclenche l’ordre (c’est le seuil), la seconde le stop (plafond). Ainsi pour un ordre d’achat à plage de déclenchement, on fixe la limite à partir de laquelle on désire acheter, et là limite à partir de laquelle on renonce à acheter.

Comment passer un ordre

Pour pouvoir passer un ordre, il faut posséder un compte-titres. Les ordres peuvent être passés le plus souvent par Internet ou par Fax, et peuvent aussi être passés par téléphone. L’ordre est transmis à un intermédiaire financier qui se charge de l’exécuter.

Il est possible d’annuler un ordre, à la condition qu’il n’ait pas déjà été exécuté.

Intitulé d’un ordre

Un ordre doit indiquer au minimum :

  • Le sens de l’opération (vente ou achat)
  • La quantité de titres concernés
  • La nature des titres concernés (action, obligation, …)
  • L’intitulé des titres concernés ou leur code mnémonique (ou leur code ISIN)
  • Le marché sur lequel les titres sont côtés
  • La modalité de règlement (au comptant ou au SRD (Service de Règlement Différé, ex RM))
  • La date limite de validité de l’ordre (maximum 365 jours) (échéance jour, fin de mois, à date fixée, …)
  • Le type d’ordre (ACL, OAM, APM, APS, ASD)

Exemple : Achat de 20 titres de l’action X, code ISIN : XXXXXXXXXXXX Paris au SRD, à un cours limité de 11€ à révocation

Les différents statuts d’un ordre

Voici les différents statuts qui peuvent être attribués à un ordre :

  • Ordre exécuté : confirme l’exécution de l’ordre dans sa totalité
  • Ordre en attente d’exécution : confirme l’enregistrement de l’ordre dans votre carnet d’ordres
  • Exécution partielle : selon les modalités d’exécution que vous avez fixées, une partie de l’ordre a pu être exécuté (par exemple une partie de la quantité demandée à été acquise)
  • Tombé : ordre non exécuté dont la date de validité est dépassée
  • Annulé : confirme votre demande d’annulation

Poster un commentaire

  • Rubriques

  • Mots clés