Livret A : explications et taux en vigueur

Après le livret chouchou des jeunes voici le livret chouchou des français. Bien qu’il souffre un peu de sa forte baisse, il présente toujours les avantages d’un compte défiscalisé sur lequel l’argent est disponible n’importe quand. Voici quelques explications sur ses modalités de fonctionnement et ses taux en vigueur.

Qu’est-ce que c’est ?

A qui s’adresse-t-il ?

Le Livret A est un compte d’épargne réglementé sécurisé, rémunéré et défiscalisé. Tout le monde peut en bénéficier, il n’y a pas de limite d’âge. Par exemple, un livret A peut être ouvert dès la naissance.

Quels sont les avantages ?

Il n’y a pas de frais d’ouverture, de gestion ni de clôture. Il est très sécurisé car il garantit de retrouver la somme placée majorée par les intérêts. L’épargne, quant à elle, est disponible à tout moment.

Même si actuellement les taux sont bas, le livret A reste quand même intéressant au vu de ces avantages.

Quelles sont les modalités ?

Ouverture et fermeture

Une personne ne peut posséder qu’un et un seul livret A. Libre à cette personne d’ouvrir et de fermer son livret A quand elle le veut, sa durée est illimitée.

Distribué auparavant uniquement par les caisses d’épargnes, les banques postales et le Crédit Mutuel, il peut être depuis janvier 2009 proposé par tous les établissements financiers déclarés et présents commercialement sur le sol Français, qu’ils soient d’origine étrangère ou non.

Transfert du livret A

Le transfert du livret d’un établissement à un autre est gratuit jusqu’en 2011 (arrêté du 4 Décembre 2008). Cependant le mouvement du compte prenant une quinzaine de jours ouvrés, les intérêts ne seront pas comptabilisés pendant ce temps.
Vous pouvez également clôturer l’ancien livret A et en ouvrir un nouveau dans l’établissement que vous avez choisi.

Quel est le mode de suivi ?

Il n’y a plus de suivi par livret (sur lequel sont inscrits les dépôts et les retraits au fur et à mesure qu’ils sont effectués). Le livret A fonctionne maintenant comme un compte d’épargne ordinaire et le suivi se fait par relevé de compte.

Plafond du livret

Le plafonnement des dépôts est de 15 300€ (hors capitalisation des intérêts). Ce plafond est de 76 500€ pour les sociétés mutualistes et les institutions de coopération, de bienfaisance et autres sociétés de même nature (associations loi 1901).

Un dépôt minimum est généralement fixé entre 1,50€ et 15€ selon les établissements. Cela signifie que vous devez toujours avoir un solde minimum de 1,50-15€ sur votre livret.

Dépôts et retraits

Les dépôts (montant, périodicité, …) sont totalement libres. Si vous avez une somme d’argent que vous voulez épargner :
– vous pouvez effectuer un versement ponctuel quand vous le souhaitez, du montant que vous voulez (dans la limite du plafond).
– vous pouvez faire un dépôt de chèques ou d’espèces
– vous pouvez également mettre en place un virement régulier vers le livret A.

Les retraits sont tout aussi libres (dans la limite du solde minimum) et peuvent se faire par espèces ou par virements. Si le détenteur du livret est mineur, il nécessite la présence de son représentant légal pour effectuer un retrait.
Certaines banques proposent des cartes de retrait (gratuites ou non selon les établissements) qui sont utilisables la plupart du temps dans les distributeurs automatiques de billets (DAB) de la banque en question. (C’est une carte de retrait, vous ne pouvez donc pas payer avec dans les magasins.)

Livret A inactif

En l’absence de mouvement sur le livret A pendant 10 ans, la banque peut verser les sommes à la Caisse des Dépôts et clôturer le livret. Elles seront alors conservées pendant 20 ans.
Il est possible de demander les sommes inscrites au livret en se présentant avec les justificatifs nécessaires à la Caisse des Dépôts (ou à la banque si c’est elle qui gère le livret).
Au delà de ce délai (donc au delà de trente ans d’inaction et d’absence de réclamation) les dépôts sont acquis à l’Etat.

Qu’est-ce que ça rapporte ?

Le taux de rémunération

Le taux du livret A est réglementé et national. Il est calculé deux fois par an (1er février et 1er août) à partir de trois indicateurs : l’Euribor (moyenne mensuelle, 3 mois), l’Eonia (moyenne mensuelle) et le taux d’inflation en France.
La variation de ce taux est maintenant fixée à 1,50% par l’arrêté du 27 janvier 2009, c’est-à-dire qu’il ne pourra pas augmenter ou baisser de plus de 1,50%.
Le même arrêté indique que la Banque de France peut proposer de réviser le taux au 1er mai et au 1er novembre (ce qui revient à quatre fois par ans en tout) en cas de variation de l’inflation ou des marchés monétaires très importante (on tient compte ainsi du caractère d’actualité des indicateurs sur lequel le calcul est basé).

Le taux en vigueur depuis le 01/02/2011 est de 2% (contre 1,75% au 01/08/2010).

Voici l’évolution du taux du livret A depuis 1881 :

Les intérêts : calcul et versement

Comme pour de nombreux livrets, les intérêts sont calculés à la quinzaine civile, c’est-à-dire les 15 et les 30 du mois. Donc si vous souhaitez effectuer des retraits, il vaut mieux le faire après le 15 ou le 30, pour avoir un maximum d’argent sur votre livret lors du calcul des intérêts. Pour les dépôts et versements, faites les de préférence avant ces deux dates, pour les mêmes raisons.

Ils sont versés sur le compte une fois par an, en général en début d’année. Notez bien qu’ils sont exonérés d’impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Les intérêts ne sont pas soumis au plafond, ils continuent à s’ajouter au solde. Ces ajouts portent eux-mêmes des intérêts, ce qui signifie que quand les intérêts ont été versés, les nouveaux intérêts sont calculés sur le solde global. Quand vous avez atteint le plafond, votre solde continuera à s’accroître au fur et à mesure qu’il sera additionné aux intérêts qui grandiront au fur et à mesure que le solde augmentera.


Poster un commentaire

  • Rubriques

  • Mots clés