Quels moyens pour épargner ?

Vous cherchez à placer votre argent, mais vous ne savez pas où épargner ? Il existe une variété de comptes de dépôts et de nombreuses formules pour cela. Cet article vous présente un petit panel de ces solutions, séparées en trois grandes catégories : dépôts à vue, dépôts à terme et dépôts de titres.

Compte d’épargne (dépôt à vue)

Ce sont des dépôts rémunérés, forcément créditeurs. Les fonds peuvent êtres retirés partiellement ou totalement à tout moment.

Comptes d’épargne classiques

  • Compte Epargne Logement (CEL)
  • Compte d’Epargne bancaire (fiscalisés)

Comptes d’épargne particuliers (Livrets)

Les livrets d’épargnes sont généralement utilisés pour des placements à court terme afin de constituer une épargne de précaution. Cette épargne est garantie et disponible à tout moment : les versements et les retraits sont totalement libres. Les intérêts des livrets sont calculés à la quinzaine et sont versés à la fin de chaque année. On distingue deux catégories de livrets, les livrets d’épargne réglementés et les livrets d’épargne non réglementés.

Livrets réglementés

Les livrets réglementés sont exonérés de toute fiscalité et leur taux de rémunération est fixé par l’état (à l’exception du taux du livret jeune qui peut être augmenté par l’établissement financier). Chacun de ces livrets dispose d’un plafond. On ne peut détenir qu’un seul livret de chaque type.

Livret non réglementés

Les taux de rémunération des livrets réglementés sont fixés, eux, par les banques (donc souvent plus intéressants). En revanche ce sont des livrets fiscalisés (impôts sur le revenu et prélèvements sociaux). Le montant des dépôts n’est pas plafonné sauf pour les super-livrets (défini par les établissements).

  • Livret bancaire ou Compte Sur Livret (CSL)
  • Super Livret (banque en ligne)

Plan d’épargne (dépôts à terme)

Ces dépôts à terme disposent d’une durée fixée à l’avance et ne rapportent les intérêts qu’à condition que le titulaire du compte ne retire pas l’argent avant la date fixée (entre un mois et dix ans en général). Le taux sera d’autant plus attractif que la durée d’immobilisation des fonds est longue. On distingue les comptes à taux fixes (compte à préavis) et ceux à taux progressifs (plans d’épargne).

Pour le comptes à préavis, les intérêts sont perdu si le retrait n’est pas annoncé suffisamment à l’avance.

  • Compte à préavis (Dépôts à terme)

Les plans d’épargne sont spécifiques (logement, retraite, actions) et sont généralement alimentés par des virements périodiques.

  • Plan Epargne Logement (PEL)
  • Plan Epargne Action (PEA)
  • Plan Epargne Retraite Populaire (PERP)

Valeur mobilière ou titre financier (dépôts de titres)

C’est sur les comptes titres que l’ont dépose les valeurs mobilières et où sont effectuées les opérations qui y sont liées (transfert, conservations de titres, …). Ces dépôts sont généralement (et de plus en plus) dématérialisés. Les actions concernant les titres côtés en bourse se font généralement sous forme d’écritures et non plus physiquement.

  • Actions (titre de propriété)
  • Obligations (titre de créance)
  • Fonds de placement
    • OPCVM
    • SICAV
    • FCP
      • FCPE
      • FCPR
        • FIP
      • FCPI
      • FCIMT
    • Fonds de fonds
    • SCPC
    • SCPI
    • OPCI
    • SOFICA
    • Fonds profilés

Poster un commentaire

  • Rubriques

  • Mots clés