Payer moins d’impôts : conseils et astuces

Payer ses impôts n’est jamais un acte très intéressant en soit. Par contre essayer de ne pas en payer en trop ou bien essayer de limiter les dégâts peut le devenir. Si prendre une petite journée peut vous aider à économiser plusieurs pourcentages, alors ce n’est pas vraiment une perte de temps. Voici via ce petit article une liste de quelques moyens à votre disposition pour réduire le montant final que l’état vous prendra.

Les moyens simples

Tirer profit de ses investissements

  • Dons à des associations : n’oubliez pas que la plupart du temps lorsque vous donnez de l’argent à certaines associations vous êtes déductible d’une partie de cette somme.
  • Investir dans ses installations : si vous faites des travaux il est possible que vous soyez aidé par l’état, surtout si ces derniers sont écologiques.
  • Investir dans une assurance vie : dans certains cas (comme pour une rente pour une personne invalide) il peut y avoir une réduction d’impôts. Sinon pour les autres cas il peut y avoir une défiscalisation de sommes au bout d’un certain temps. Mais tout ceci varie beaucoup ces derniers temps, surtout avec la crise et la baisse d’investissement des personnes dans l’assurance vie.
  • Donner de son vivant : si vous faites des dons de votre vivant à vos enfants et petits enfants alors cela permettra une meilleure transition de l’argent lors de la succession. En effet selon les sommes vos bénéficiaires n’auront pas forcément d’impôt à payer sur les sommes transférées.

Déduire de la vie quotidienne

  • Femme de ménage, nurse, etc : si vous employez quelqu’un chez vous vous pouvez en principe déduire de vos impôts 50% des sommes payées à la hauteur d’environ 12 à 15k€ par foyer.
  • Cotiser à un syndicat : vous pourrez aussi déduire 50% de la cotisation de vos impôts.

Les choses à ne pas faire

Tricher n’est pas une bonne idée

Si un jour il vous venait à l’esprit de ne pas déclarer des sommes d’argent régulières (comme provenant d’une source autre que votre salaire mensuel), alors cela serait une idée à vite faire disparaitre. Il faut bien comprendre que l’état peut revenir plusieurs années en arrière (de loooongues années en arrière), et vous demander de payer les sommes dues ainsi que de (gros) intérêts. Ainsi au final vous devrez rembourser des sommes complètement folles.

Les paradis financiers

Ouvrir un compte à l’étranger et y stocker son argent sans le déclarer n’est pas non plus une bonne option. C’est bien évidemment interdit et la Suisse regorge malheureusement de comptes de ce type. Les sommes stockées s’élèvent sans aucun problème à plusieurs centaines de milliards de dollars. Si vous veniez à vous faire prendre avec un compte de ce type avec des gains non déclarés, cela serait probablement encore pire que l’argent non déclaré stocké en France.

Emplois fictifs

Un emploi fictif consiste à détourner l’argent d’un emploi qui n’existe pas. Par exemple vous déclarez un emploi de femme de ménage au sein de votre entreprise et en gardez l’argent. Ou bien vous utilisez cette déclaration pour soustraire une partie de la somme à des impôts. Dans tous les cas le résultat est un gain d’argent malhonnête.


Poster un commentaire

  • Rubriques

  • Mots clés